4. Validation scientifique.

William James, Philosophe et titulaire de la première chaire de psychologie américaine était convaincu de la notion de "sens prédominant" comme en témoigne cette sitation:

Chez certains individus, la "substance de la pensée", si on peut dire, est visuelle, auditive, articulaire ou motrice. Chez la plupart des gens, elle semble mélangée. Une personne qui possède une forte imagination visuelle a du mal à comprendre comment ceux qui ne disposent pas de cette qualité peuvent tout simplement penser. D'autres personnes n'ont pas du tout d'images visuelles, et, au lieu de vous décrire ce qu'il y a sur la table au petit déjeuner, elles vont énumérer ce dont elles se souviennent. Ce type de connaissance et de remémoration utilise sans aucun doute des images verbales... Le type auditif semble plus rare que le type visuel. Les gens qui en font partie imaginent qu'elles pensent avec le langage et les sons. Pour mémoriser une leçon, elles impriment dans leur esprit non pas l'image de la page, mais le son des mots: elles raisonnent et se souviennent au moyen de leurs oreilles. Pour effectuer un calcul mental les auditifs répètent verbalement le nom des chiffres sans aucune pensée pour leurs aspects graphiques. Leur imagination prend également une forme verbale. Chez certaines personnes, les images tactiles sont très fortes. Les plus vivaces étant celles qui viennent à l'esprit lorsqu'on est sur le point d'échapper à un danger ou qu'on voit quelqu'un dans cette situation. Le type moteur demeure certainement le plus intéressant de tous et probablement le moins connu. Les personnes qui relèvent de ce mode se servent dans toutes leurs opérations intellectuelles d'images issues du mouvement.
William James (1842-1910)

Cette intuition personnelle n'était fondées sur aucune vérification scientifique. Des études ont été faite ultérieurement dans le cadre de ce qu'on a appelé "l'école de Palo Alto", notament par Robert Dils, mais sans que ce courant de recherche ne soit véritablement reconnu par le reste de la psychologie universitaire, ni française ni même américaine.

Depuis, le concept de sens prédominant est véhiculée par une pratique de développement personnel appelée Programmation Neuro Linguistique (PNL).

La thèse développée sur ce site est donc à prendre comme un hypothèse et non une vérité scientifique. Elle n'engage que la responsabilité du rédacteur du site.

Les travaux scientifiquement reconnus qui définissent les paradygmes de notre approche sont:

- La catégorisation: Eleanor Rosch
- Les cadres: Marvin Minsky
- Les scripts: Robert Scank
- Les images mentales P. McKellar
- Les représentations visuelles et auditives: Allan Paivio.
- Les opérations sur les images mentales: Roger Shepard.

Pour l'instant les seuls travaux objectifs qui nous permettent d'étayer cette hypothèse sont:
- Notre test vak .
- Son interprétation statistique.

Retour Menu Suivant